Le pays a besoin de vous



La jeunesse, les délaissés et tout le pays ont besoin de vous !


Depuis son indépendance jusqu’à l’heure actuelle, pas même un Haïtien de la masse populaire peut se souvenir d’un moment pendant lequel il n’avait pas à se soucier de son avenir ou celui de ses enfants. Pourtant, dit-on, Haïti est un pays riche. Ce coin de terre qu’on appelait Saint-Domingue, surnommé la Perle des Antilles dans le temps, était si riche qu’il fut le joyau de toutes les colonies françaises.


Des hommes se sont succédé au pouvoir gouvernement après gouvernement, et se sont enrichis. Les années sont passées et les circonstances dans lesquelles ils accaparent le pouvoir ont changé, mais les souffrances et péripéties du peuple restent les mêmes.


Pourquoi ce statu quo ? Est-ce parce que les ressources humaines, agricoles, positionnelles et climatiques nous manquent ? Certainement non.


Par ailleurs, la distance entre Key West de la Floride et Port-au-Prince est 1181 kilomètres, tandis que la même distance entre Key West et New York en est 1438, soit une différence de 257 kilomètres. Donc, on est d’accord que La Floride est plus proche d’Haïti que New York.


Alors qu’elle est située sur le continent américain, pourquoi Haïti est-elle considérée comme l’un des pays les plus pauvres et les plus démunis dans le monde ? Combien d’Haïtiens souffrant de nostalgies préfèrent, malgré tout, mourir dans l’indignité dans la terre étrangère au lieu de revenir vivre leurs derniers jours en toute dignité dans leur terre natale ?


Cela, vous dit-il quelque chose ? Problème de ressources humaines, diriez-vous peut-être, tout bas si Haïti ne peut pas reprendre son visage initial.


Pourtant, au sein même des membres de l’INHAEH qui est encore en embryon, il y a des hommes et des femmes honnêtes qui sont tout aussi compétents que les leaders des pays de l’Ouest, et plus compétents que la plupart des hommes d’États américains, voire certains politiciens traditionnels corrompus œuvrant dans l’administration publique haïtienne.


Accorderez-vous la chance à nos membres de mettre Haïti sur la voie de développement et de changer la situation inhumaine dans laquelle vivent nos compatriotes ?


La balle est dans votre pied, à vous de jouer et surtout de bien jouer.